De la (non)cohérence en politique

Angoulême, le 14 novembre 2018,

Dans un communiqué transmis hier à la presse, François Bonneau, le Président du département, témoigne de sa sympathie pour le mouvement des « gilets jaunes » en précisant « leur assurer tout notre soutien dans le combat qu’ils mènent face à une insupportable augmentation des taxes qui les frappe de plein fouet ».

Il y a à peine deux ans pourtant, Monsieur Bonneau soutenait le programme de François Fillon, qui préconisait une augmentation de deux points de la TVA, des économies drastiques sur les services publics (100 milliards d’euros en 5 ans) et une sortie progressive du diesel.

Loin d’être frappé d’amnésie, il nous semble que le Président du département se lance juste dans une récupération politicienne de bas étage.

Jusqu’à enjoliver son propre bilan : il conclut son communiqué en nous parlant des aires de covoiturage « dont le Département de la Charente encourage le développement »… c’est oublier que la motivation de son équipe a été si intense que notre plan initial de construction de 30 aires de covoiturage a été très significativement revu à la baisse et qu'un très faible nombre a été effectivement réalisé.

Nous conseillons au Président Bonneau de faire un peu moins de politique politicienne et de s’intéresser un peu plus, tout au long de l’année, aux problèmes de mobilité des charentais, qui sont réels et qui ne se régleront pas par des discours simplistes, mais par un véritable travail et de vrais projets.