Motion de soutien aux réfugiés du Centre d’Accueil et d’Orientation de Confolens

Angoulême, le 12 octobre 2018,

Les élus du Conseil départemental de la Charente sont choqués et indignés par la décision unilatérale et brutale de « transférer » douze migrants, accueillis depuis le mois de mars au Centre d’Accueil et d’Orientation de Confolens, sur un site de Poitiers.

Une telle brutalité envers des personnes qui ont tout perdu chez eux et qui ont démontré depuis plusieurs mois une volonté farouche de s’intégrer à la communauté nationale avec l’appui de tout un bassin de vie, est indigne de notre République, fondée sur les idéaux humanistes et universalistes de Liberté, d’Egalité et de Fraternité issus de la Révolution Française.

Les élus du Conseil départemental de la Charente rappellent que depuis plusieurs mois, la population, les élus, le tissu associatif et entrepreneurial se mobilisent pour accueillir ces migrants et leur donner les moyens de démarrer une vie nouvelle. Ils rappellent en outre, que saisissant cette opportunité, ces migrants ont fait preuve d’une volonté farouche de s’intégrer à la vie locale. En prenant une part active à l’organisation et la tenue de toutes les manifestations de ce territoire et notamment du Festival de Confolens, en participant à la vie associative locale, en partageant des moments de convivialité et de fraternité avec nos concitoyens, ils avaient largement démontré leur envie de réussir leur parcours d’intégration en France.

Les élus du Conseil départemental de la Charente rappellent qu’après seulement quelques mois de présence, certains avaient prévu de se former pour répondre à des offres d’emplois dont ce territoire a besoin et pour lesquels nous avions les plus grandes difficultés à trouver des candidats. Des liens d’amitié et de confiance avaient été créés, si bien que l’espoir était de nouveau permis pour des personnes qui ont vécu ce que la vie a de pire à offrir : la guerre, la maladie, la famine.

Les élus du Conseil départemental de la Charente déplorent les conditions brutales de leur départ et voient dans l’indifférence totale avec laquelle l’Etat a mené cette opération une atteinte portée à notre idéal républicain.

Les élus du Conseil départemental de la Charente dénoncent en outre un coup terrible porté à tout un bassin de vie qui avait trouvé en cette jeunesse des perspectives réjouissantes.

Enfin, les élus du Conseil départemental de la Charente considèrent que l’idéal républicain était à l’œuvre à Confolens, démontrant en cela que les peurs attisées par l’extrême droite ne sont que les émanations d’un racisme qui ne dit plus son nom.

Par conséquent, les élus du Conseil départemental de la Charente demandent à l’Etat de revenir sur cette décision et de permettre à ces migrants de retrouver le cours de leur vie Charentaise là où ils l’avaient laissée.

Motion adoptée à l'unanimité lors de la séance publique du Vendredi 12 octobre 2018