La critique est aisée mais la gestion est un art difficile !

Angoulême, le 24 juillet 2015,

La presse locale a rendu compte de la visite des studios paradis par François BONNEAU et Xavier BONNEFONT.

Ils semblaient tous deux fort dépourvus devant ce musée du cinéma jamais ouvert et qui a dores et déjà coûté très cher aux finances locales, se demandant ce qu’ils allaient pouvoir en faire !!

Ils faisaient mine, dans l’opposition, d’ignorer la complexité du dossier pour pouvoir mieux critiquer. Maintenant qu’ils sont aux commandes ils invitent la presse lorsqu’ils visitent pour dire à quel point c’est compliqué.

Par ironie du sort, ils se retrouvent à gérer les erreurs et les turpitudes de leurs propres amis politiques lorsqu’ils dirigeaient le Département et la ville. Un peu comme quand Xavier BONNEFONT, Maire d’Angoulême, se retrouve à gérer les emprunts toxiques légués par Philippe MOTTET, et son chef de cabinet…BONNEFONT Xavier.

Heureusement pour eux, beaucoup de choses ont été faites par les majorités de Gauche d’alors pour limiter les dépenses, rembourser les dettes et réfléchir à différentes hypothèses pour l’avenir en ce qui concerne le musée, et avoir recours à toutes les options juridiques, financières et légales pour les emprunts toxiques.

Ah oui vraiment, critiquer était plus simple que gérer !!