[Tribune CharenteMag] Centre de Saint-Lary : les vacances sont finies !

Angoulême, le 1 juin 2016,

Le président Bonneau ne s’en cache plus, le centre d’altitude de Saint-Lary est à vendre.

Depuis 1967, le site a pourtant accueilli plus de 50 000 enfants charentais, qui bien souvent y ont découvert la montagne et les sports d’hiver.

Il est regrettable de se priver de ce formidable équipement, qui n’a guère d’équivalent sur le territoire français.

Une fois de plus, la majorité n’a que la liquidation et le renoncement pour seule politique, là où elle aurait pourtant eu l’occasion de développer, de créer : en abandonnant Saint-Lary, elle se prive et prive la Charente d’un outil remarquable.

Si, réellement, l’aspect financier est ici en jeu, n’aurait- il pas été envisageable de développer les activités du centre, par exemple en l’ouvrant davantage au grand public ?

La majorité de gauche avait su ainsi transformer le centre du Chambon, dont le succès ne se dément pas aujourd’hui.

Par ailleurs, aurait-il été inconcevable de faciliter une transmission du site à la Fédération des oeuvres laïques, qui a toujours fait à Saint-Lary un travail d’une grande qualité ?

Seulement voilà, malgré des finances départementales parfaitement saines, seul l’appât du gain prévaut : le dogme financier reste l’unique ligne de conduite de la politique départementale.

Abandonner Saint-Lary, c’est gâcher de très beaux souvenirs, c’est aussi et surtout refuser de regarder l’avenir avec ambition !