[Tribune CharenteMag] Où est passé le programme de la majorité ?

Angoulême, le 1 mars 2016,

Le 2 avril 2015, François Bonneau devenait président du Conseil départemental de la Charente. Un an plus tard, l’heure d’un premier bilan a sonné, et l’examen du premier budget de la mandature a clairement démontré que le temps des renoncements était déjà venu.

La majorité a présenté à cette occasion un projet sans ambition, s’affranchissant purement et simplement de plusieurs promesses de campagne de la droite départementale. François Bonneau déclarait lors de l’examen du budget 2015 que nous avions besoin de 2 millions d’euros en plus sur les routes : nous les cherchons encore. Son programme faisait la part belle aux investissements dans les collèges : nous ne voyons rien venir.

Symbole parmi les symboles, alors même que la droite semblait promouvoir une véritable révolution numérique pour notre département, elle avoue aujourd’hui que le très haut débit pour tous coûterait trop cher.

C’est donc sans vergogne que les promesses d’hier sont remballées, quand dans le même temps la culture, le sport, les infrastructures et les solidarités humaines et territoriales sont déjà sérieusement attaquées. Monsieur Bonneau s’en tient à son credo : c’est la faute du Gouvernement. Ce n’est pas ainsi qu’on construit un projet pour la Charente.

Nous regrettons cette absence de vision, et plus que jamais nous restons attentifs aux choix faits par la majorité : l’avenir de notre département en dépend.